Agriculture et consommation

#1
La Communauté a demandé à un cabinet expert (B&L Evolution) de réaliser un diagnostic de notre territoire, au regard du changement climatique. En quelques graphiques et de façon synthétique : voici ce qui ressort de ce diagnostic, concernant l’agriculture et nos consommations

Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF


A vous de nous dire si cela vous paraît pertinent ; et notamment quels enjeux vous paraissent primordiaux…

Re: Agriculture et consommation

#2
L’agriculture biologique se caractérise par un mode de production respectueux de l’environnement. Dans un contexte où la préservation de ce dernier devient un enjeu mondial primordial, ce mode de production apparaît de plus en plus plébiscité par les consommateurs (+17% de consommateurs réguliers en 2018 contre 9% en 2017, Agence bio). Avec une croissance du marché bio sans précédent ces dernières années, de plus en plus de consommateurs font le choix de la bio, et de la bio locale. (9 consommateurs bio sur 10 interrogé considère l’origine française et si possible le local comme un critère de choix dans leurs achats, Agence bio).
Par conséquent, promouvoir les fermes bio du territoire proposant une vente directe de produits, à la fois aux particuliers et en restauration collective, constitue une réponse à des attentes à la fois sociétales et environnementale essentielles.
Le Pays d’Othe est un territoire dynamique sur le sujet et regroupe un grand nombre de fermes bio proposant leurs produits aux consommateurs. Il convient désormais de les appuyer dans leur démarche, afin de pérenniser leur activité et de rendre leur offre connue et accessible au plus grand nombre sur le territoire.

Re: Agriculture et consommation

#3
Une démarche simple, et qui je pense peut facilement être prise en charge par les collectivités, serait de mobiliser des outils de communication pour favoriser les circuits courts : par exemple des panneaux indicateurs en directions des fermes en vente directe, des magasins de producteurs, ... une pleine page dans chaque édition du magasine de la CCVPO avec les agris en vente directe et une carte de situation géographique, etc. La relocalisation de la consommation, et la vente directe, sont des moyens simples en faveur d'une consommation responsable, et de garantie d'un meilleur revenu pour les fermes du territoire.

Re: Agriculture et consommation

#4
Un message en forme de question pour la CCVPO : qu'est-ce qu'il est possible de faire en matière de restauration scolaire ? Il y a des communes qui se fournissent à 100% en local et/ou bio. Ce serait un formidable exemple , et un moyen aussi de communiquer après des élèves et de leurs parents pour qu'ils deviennent acteurs du changement en prenant conscience que relocaliser notre alimentation est important.
Répondre

Revenir à « Agriculture et consommation »

cron